mardi 24 avril 2012

Mentalo pant



H+1 des vacances, on avait top une heure pour cet article. Thème ? Juste un pantalon pastel, verre d'eau, à dévorer. Viteeee on cherche des shoes (pas question des converses de grands-mères) Alors on repêche les low boots open toes de l'automne dernier : chaussures casi-importables achetées sur un malheureux coup de tête, mais résultat détonnant.







Laura : Pantalon verre d'eau, Zara
           Foulard vintage
           Blouse blanche
           Collier home-made
           Low boots, Zara

lundi 23 avril 2012



Douze raisons de boycotter l’Américanmania :


1 Contre toute attente même les bg des series américaine ne sont pas américains. Alors si Chuck Bass n’est même pas un natif des States alors on vire de bord pour les british et on file flirter à Eton.

2 On a beau lover les States mais vendre la fiat 500 pour soiger une carrie ça arrache (dur). Alors on remercie notre SECU bien frenchie.



3 Parce que le syndrome de balancer tous les 3 mots un angliscisme, c’est pédant et ça tourne à l’épidémie «Je suis total busy pour cet after de tonight, je te googlise pour l’aferwork asap, là j’ai mon date mais je suis trop up and down »   Seul avantage, ressembler à Afida Turner. Next



                     (admirez le coup de soleil de Serre Chevalier, et c'est pas le résultat d'american UV beauty parlour)

4 Marre de la duke face des mongoles aux Starbuck qui se sortent l'appareil photo pensant avoir découvert le 7e ciel. D’abord Angélina, ça déchire tout.

5 Depuis qu'on sais lire l’étiquette en anglais de notre peanut butter et bien on reviens aux chocolats Pierre Hermé.

6 Parce que Blair parle Français, alors on copie (trop facile)

7 Depuis que l’anglais a envahis FB. Les titres d’albums surtout.  Le célèbre  « Looove Paris » nous sors des yeux : hé ho on est en France, touriste dans sa propre ville c’est flop.


8 Depuis qu'on a tapé les paroles de Umbrella sur reverso, on se dis que la chanson française n’est pas morte.

9 Parce que maintenant y’a même David Guetta et Lagerfeld sur les bouteilles de Coca Cola, c’est quand qu’il arrête de nous les prendre nos stars a nous ?

10 Parce que l’accent américain on a beau s’y entrainer, il n’est pas compatible avec notre langue française pleine de finesse (on vire la patate chaude de la mouth)

11 Parce qu’avec les prépubères mécheux bad boy des american series (comme un certain Liam), on arrête de se faire des films, avec eux le Dirty Dancing tombe à l’eau.

12 Les Etats Unis sont en crise, pour quand la Chinesemania ?


FIRENZE 2011

video

 

 

( Petite vidéo réalisé par moi même, Laura, avec l'aide très précieuse de Margot, mon acolyte préférée. À regarder en petit format, la qualité est pas top. ) 

 

L'an dernier, à l'an 2011, au mois d'Avril, Margot, moi et d'autres 28 élèves avont été embarqué dans un riche voyage à Florence. C'est un peu là bas qu'on c'est découvertes toutes les deux, au fil des visites, des pauses glaces et des sessions shopping dans Florence. Nous étions totalement lachés dans Florence et il faut le dire haut et fort : Florence c'est trop chouette comme ville ( et en plus il fait beau et chaud ). 


Donc voici quelques photos ( Photos d'une qualité bien bof, le reflex n'était pas encore présent dans nos sac à dos , vintage bien sûr. )


 



           Le fameux dumo prise du Haut du Campanile. Tout bon touriste à cette photo dans son appareil photo. Nous somme de bonnes touristes.


         

Chloé et Margot (grosse gogole de droite dont les boucles ont doublé de volume depuis Florence) découvrent l'utilité des cabines téléphoniques sans cartes téléphoniques (hého, c'est pas Londres ici)


Margot et Laura S. au top du style et du chic. Partout dans le monde.


                             Le musée de la photographie : plus photogénique, tu meurs 

 Ça c'est du vélo vintage. On aurait du le piquer.



  Le plus drôle dans cette ville c'est la diversité des images tape-à-l'oeil: une petite épicerie planquée dans une venelle florentine (impossible de zapper le détail fluorescent, sympa la référence à la France). A Florence, on a droit aux pâtes, aux pâtes et ENCORE aux pâtes mais aussi aux fauteuils dorés du palais Piti (on veut les même en DST)

 

 

 

  Le fameux campanile.




 On se rafraichit comme on peut.